Quelques livres qui m’ont aidée pendant ma grossesse

Hello ! Je vous retrouve aujourd’hui pour faire un petit point sur mes lectures pendant ma grossesse. En effet, pendant ces 9 derniers mois, je me suis beaucoup informée et documentée sur divers sujets. Je vous propose donc de vous partager mes petites trouvailles 🙂


Comprendre l’enfant et ses émotions

Tout d’abord, avant de me lancer dans de grandes lectures, j’avais envie de me replonger dans la psychologie de l’enfant, et d’en apprendre davantage sur qui sont les enfants et ce qu’ils ressentent. J’ai pour cela lu les deux livres suivants :

Au coeur des émotions de l’enfant, Isabelle Filliozat, éditions Marabout, 6,90€

J’ai d’abord voulu en apprendre davantage sur les émotions des enfants. Que ce soit dans mon métier d’enseignante ou dans ma future vie de maman, je suis sans cesse en relation avec des enfants, et n’oublions pas qu’un enfant, c’est avant tout des émotions. Ce livre fait donc un tour d’horizon des quatre émotions principales : la joie, la tristesse, la colère et la peur. Il m’a aidé à comprendre pourquoi l’enfant réagit de telle manière en fonction de l’émotion ressentie. Et comprendre pourquoi aide également à savoir comment s’adapter et réagir nous même face à un comportement dicté par l’émotion. J’ai trouvé ce livre très instructif et clair. J’ai particulièrement aimé les exemples cités tout au long du livre et les pistes concrètes d’actions à mettre en place.

Mon P’tit cahier Education positive, Christine Klein, éditions Solar, 7,90€

Pour continuer sur ma lancée, je me suis intéressée à ce qu’on appelle l’éducation positive. Ce P’tit cahier permet de mettre des mots sur ce concept simplement et rapidement. Il se lit très vite, est agrémenté de dessins, de schémas et même d’exercices pratiques à réaliser. Il fait le point sur les 7 clés de l’éducation bienveillante : la bienveillance, l’écoute des émotions, l’amour, les limites à poser, l’autorité d’influence, la fin des punitions et l’approche non violente. Ainsi, en s’appuyant sur la compréhension des émotions, que ce soit celles des enfants comme les nôtres, ce livre montre qu’il est possible d’adopter une éducation positive. Et surtout, il explique qu’éducation positive n’est pas du tout la même chose qu’une éducation permissive sans limites !

Les méthodes principales d’éducation pour nous

Dès le début de ma grossesse, il y avait des choses que je voulais mettre en place à la naissance de mon bébé : le portage, l’allaitement, la motricité libre en particulier. Mais je ne connaissais pas forcément bien toutes ces techniques et je pouvais parfois me retrouver en confrontation ou du moins, en décalage, avec mon entourage sur ces questions-là. Je me suis donc renseignée sur ces sujets grâce à différents livres.

Porter Bébé, Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau, éditions Jouvence, 4,95€

Le portage est pour moi une évidence : un nouveau-né a besoin d’un contact physique avec ses parents pour se sentir bien et rassuré. Or, on se retrouve souvent confronté à une même remarque : « Si tu portes trop ton bébé, il voudra tout le temps les bras. Merci pour la nounou après ! » J’ai donc trouvé ce petit livre qui permet un bon aperçu de ce qu’est le portage, pourquoi il est bénéfique pour le bébé comme pour les parents, comment le mettre en place au quotidien et quelles limites il a.

J’ai par la suite complété cette lecture par un cours de portage, qui nous a permis, avec le futur papa, de nous essayer aux différentes écharpes et aux nœuds possibles. Ce cours nous a permis de vraiment voir comment faire « concrètement » et de nous rassurer sur la « difficulté » de mise en place de l’écharpe.

+ d’infos :  Ma vie de maman 21, qui nous a fait le cours sur Dijon

Manuel très illustré d’allaitement, Caroline Guillot, éditions Fi!, 24€

Depuis toujours, j’ai su que, lorsque j’aurai un enfant, j’aimerai l’allaiter. En effet, pour moi, c’est ce qu’il y a de plus naturel : pourquoi avoir des seins si ce n’est, entre autres, pour en faire profiter mon bébé ? Mais on entend beaucoup de choses sur l’allaitement et surtout sur ses difficultés : la douleur, les problèmes d’engorgement, le bébé qui ne veut pas téter, l’impossibilité de contrôler ce que Bébé boit en terme de quantité… Bref, ce livre m’a permis de soulever un grand nombre d’interrogations. Il est très clair, illustré avec humour et fait vraiment le tour de toutes les questions qu’on peut se poser. J’ai beaucoup aimé ce livre qui m’a confortée dans mon envie d’allaiter.

J’ai également complété cette lecture par un cours avec ma sage-femme afin qu’elle me donne des pistes plus concrètes et répondent à mes dernières interrogations, comme les différentes marques de biberons et tétines à privilégier pour que Bébé ne confonde pas sein et tétine.

Le bébé en mouvement, savoir accompagner son développement psychomoteur, Lucie Meunier, éditions Dunod, 15,90€

Enfin, l’un des grands principes qui me tenait à cœur est la motricité libre. Pour moi, hors de question d’attacher mon Bébé toute la journée dans un transat ou de le parquer pour être sûre qu’il ne lui arrive rien. Au contraire, je souhaite qu’il découvre par lui-même son environnement et son corps. Ce livre permet ainsi de comprendre le développement psychomoteur de l’enfant : comment il passe de la position couchée à la position assise puis debout. Et surtout comment l’aider à développer ses capacités au mieux. Ce livre explique ainsi comment tenir Bébé, comment le relever ou le poser, comment l’aider à prendre conscience de ses possibilités, etc.

L’accouchement

Enfin, mes lectures des derniers mois ont toutes eues le même sujet : l’accouchement. Non pas que ce soit quelque chose qui me stresse comme je le racontais dans mon dernier article, mais parce que, plus on connait quelque chose, mieux on y est préparé. D’autant plus que je souhaite un accouchement le plus naturel possible et sans péridurale. J’ai donc lu quelques ouvrages.

Bien préparer son accouchement, Dr Jonathan Cohen, éditions Ellebore, 18€

Ce premier livre explique toutes les étapes de l’accouchement, depuis le dernier mois de grossesse jusqu’au post-natal (mise en place de l’allaitement, les soins de la mère et du bébé…). C’est clair, précis et simple. J’ai particulièrement aimé la partie « questions » à la fin de chaque chapitre qui répond concrètement aux interrogations les plus courantes.

 

 

Accoucher sans péridurale, Aurélie Surmely, éditions Larousse, 14,95€

Je me suis ensuite lancée dans la lecture de ce livre, qui traite plus spécifiquement de l’accouchement sans péridurale. Il fait ainsi le tour de ce qu’est la douleur et comment se préparer à ce type d’accouchement en amont et pendant le travail. De nombreuses pistes y sont données pour nous permettre de laisser la péridurale au placard. J’ai aimé les témoignages à la fin du livre qui montrent la réalité de l’accouchement sans péridurale.

 

J’accouche bientôt, que faire de la douleur ?, Maïtie Trélaün, éditions Souffle d’or, 22€

Enfin, sur les conseils de ma sage-femme, j’ai lu ce livre qui permet également de comprendre la douleur de l’accouchement : pourquoi est-elle là, pourquoi y résistons-nous, comment ne pas la faire devenir souffrance… J’ai également aimé dans ce livre les témoignages de femmes et d’hommes qui ont vécu l’accouchement. Ces témoignages sont néanmoins plus orientés sur les accouchements à domicile, mais ils n’en restent pas moins intéressants !

Et en bonus…

Le grand guide des prénoms, Florence Le Bras, éditions Marabout, 6,50€

Un petit livre avec plus de 15.000 références de prénoms qui nous a permis de faire un grand tri dans ceux que nous aimions ou non. Pour chaque prénom, on trouve l’origine, un petit résumé du caractère, voire les dérivés dans différentes cultures.=

J’avais d’ailleurs expliqué comment nous avons réussi à choisir le prénom de Bébé dans un article.

La Duchesse, magazine dijonnais

Enfin, je vous renvoies sur mon article sur le magazine dijonnais La Duchesse, qui m’a lui aussi apporté de nombreuses réponses à mes questions et qui m’a particulièrement bien guidée.

 

 


Et vous, quels livres vous ont accompagnés et aidés pendant votre grossesse, ou même après ?

Je vous embrasse, mes Wonder Patates !

Laissez un commentaire